Lorsque vous comprenez que l’une des meilleures solutions pour faire fructifier votre argent, c’est de l’investir (au lieu de le garder sur un compte épargne comme on l’a longtemps cru.), deux solutions s’offrent à vous.
Soit vous investissez en bourse ou alors vous le faites sur les marchés financiers connus des plus intimes sous le nom de la bourse.
Seulement voilà, lorsqu’on investit, il y a différentes erreurs que l’on est susceptible de commettre. Aujourd’hui, on parlera de 3 erreurs que l’on fait souvent sur les marchés financiers. 
Ce sont des erreurs que j’ai faite et ce sont des erreurs que vous êtes susceptibles de commettre si vous décidez d’investir sur les marchés boursiers.

Utiliser l’effet de levier

La première erreur, c’est utiliser (abusivement) ce que l’on appelle l’effet de levier. Mon avis et mon conseil, c’est de ne JAMAIS utiliser l’effet de levier lorsque vous avez une approche long terme de vos investissements.

Pour vous parler de l’effet de levier, je vais plutôt vous parler de son application en trading vu qu’il est extrêmement utilisé dans ce contexte.

L’idée de l’effet de levier, c’est de vous permettre d’investir (ou de trader dans le contexte du trading) plus d’argent que vous en avez en réalité. Vous avez par ailleurs une marge de disponible lorsque vous utilisez l’effet de levier afin d’éviter de devoir de l’argent à votre broker.
En gros, si vous ouvrez une position à 25$ et que vous utilisez un effet de levier x5, vous ouvrez une position à 125$ en réalité et c’est tout simplement génial.
Pourquoi c’est génial? Parce que l’effet de levier vous permettra de décupler vos revenus.
En effet, vos gains seront multipliés par l’effet de levier appliqué lors de l’ouverture de votre position. Mais l’effet pervers de l’effet de levier, c’est que la démultiplication des gains est aussi valable pour les pertes. Si votre position est perdante et que vous deviez perdre 25$, vous vous retrouvez avec une perte de 125$.
En trading, le pire qui puisse arriver, c’est la fermeture de votre position/vos positions parce que votre marge sera épuisé et donc l’épuisement de votre capital.

Les choses ne sont pas aussi belles lorsque vous investissez, donc lorsque vous avez une approche plus long terme de vos investissements.
Lorsque vous avez une approche long terme, contrairement au trading où vous ouvrirez deux ou trois positions, vous pouvez ouvrir une dizaine voir plus d’une vingtaine de positions.

Ce qui se passe dans ce contexte, si vous commencez à réaliser des pertes beaucoup trop importante et que votre marge s’épuise, c’est que votre courtier, afin d’éviter que vous n’ayez à lui devoir de l’argent, commencera à fermer vos positions et donc à vendre vos actions afin de couvrir votre marge et c’est la raison pour laquelle je vous dis de ne jamais avoir recours à l’effet de levier lorsque vous investissez. Si vous êtes trader par contre, n’hésitez pas à utiliser l’effet de levier.

Se conduire comme un mouton de panurge

Pour commencer, qu’est-ce qu’un mouton de Panurge ? Un mouton de Panurge est une expression utilisée pour désigner un suiveur, une personne qui suit le mouvement sans se poser de questions.

Lorsque vous achetez un actif, sachez pourquoi vous le faites. Ne procédez pas à un achat parce qu’une personne vous a dit de le faire ou parce que vous constatez que l’actif en question est haussier.

Vous devez comprendre trois choses avant de commencer à investir.
La première, c’est que les sur les marchés financiers, il y a 3 groupes de personnes.

  • Les initiés qui ont l’information avant tout le monde
  • Les professionnels qui savent analyser les marchés et profiter du mouvement (haussier ou baissier)
  • Les débutants qui se font généralement avoir 🤔

La seconde, c’est que sur les marchés boursiers, lorsque tout le monde vous dit qu’il faut vendre ou acheter, généralement, il faut faire tout l’inverse.
Lorsque tout le monde et la presse particulièrement commence à parler d’un actif qui se porte extrêmement bien, il faut généralement s’attendre à un retournement de marché.

La troisième et la plus importante, c’est que vous êtes votre meilleur conseiller financier parce que vous connaissez votre niveau de tolérance au risque ainsi que le niveau de perte que vous êtes prêt à assumer.

Pour vous démontrez ce que vous risquez à suivre le mouvement, je prends comme exemple l’entreprise NIKOLA.
NIKOLA est une entreprise qui évolue dans le domaine de la conception et la fabrication de véhicules et qui débarquait sur le marché en présentant une révolution dans son domaine.

Si vous vous fiez aux données de l’entreprise NIKOLA, vous constaterez que plusieurs personnes ont acheté des actions NIKOLA en (1) parce qu’on était inondés (pour ceux qui suivent l’actualité des marchés) de nouvelles sur NIKOLA disant que l’entreprise révolutionnait le secteur et que c’était l’action qu’il fallait acheter. L’action NIKOLA pourtant entré en bourse à environ 8$ quelques mois plus tôt coûtait déjà 92$ à ce moment-là.

Le mois qui a suivit, l’action NIKOLA a dégringolé de façon monumentale et est passée de 92$ à environ 25$ et se négocie aujourd’hui à environ 18$. Ce qui signifie que toutes les personnes qui ont acheté des actions NIKOLA au plus haut donc lorsque l’action valait 92$ se retrouve avec une énorme perte de -74$/par action soit une contre-performance de -511%.

Leçon à tirer, ne soyez pas un mouton de panurge 😉.

Paniquer sur les marchés

Les marchés évoluent en tendance et ça peu de personne le savent.
Par ailleurs, les marchés boursiers sont haussiers sur le long terme et toute baisse ou toute crise est suivi par un mouvement haussier.
De plus les crises rendent les riches encore plus riche parce qu’ils savent comment profiter des crises. En démontre le graph du S&P500 (L’indice du marché américain comprenant les 500 plus grosses capitalisations du marché américain) ci-dessous.

Graph du S&p 500

En (1) le niveau le plus bas atteint par le marché financier en mars suite à la crire du coronavirus.
En (2) le nouveau plus haut atteint par le marché financier en début septembre.

Lorsque vos investissements réalisent une contre performance, un biais psychologique s’installe et vous vous dites que vous êtes en train de perdre de l’argent. En effet, vous ne voyez que la perte que vous êtes en train de réaliser et vous oubliez tout le reste. Résultat, vous commencez à paniquer et cherchez à éviter de réaliser plus de pertes.

J’aime à le dire, le plus dur sur les marchés, c’est d’arriver à gérer ces différents biais psychologiques qui s’installent…

Il y a deux ans de celà, je faisais parti de cette tranche de personnes qui ignorait le fonctionnement des marchés financiers. A l’époque, j’investissais mon argent exclusivement à la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières).
J’avais acheté des actions de la BOA-CI à 4200F l’action et quelques mois plus tard, l’action se mettait à dégringoler et flirtait dangereusement avec le niveau des 3000F… Je commençais déjà à paniquer parce que je voyais que j’étais en train de perdre de l’argent.

Un peu plus tard, l’action était passé à 2800F. En totale panique, j’ai imédiatement demandé à mon gestionnaire de procéder à la vente de l’ensemble de mes actions BOAC parce que j’étais déjà à 1400F de perte par action.
Après la vente, j’étais déjà soulagé parce que j’avais éviter de perdre tout mon capital investis… Sauf que, quelques mois plus tard, l’action était déjà en train de remonter et avait même fini par atteindre son précédent niveau des 4200 …

J’ai récemment failli reproduire la même erreur avec mes investissements sur le marché US. Durant la période des élections américaines, mon portefeuille était en perte et j’étais à -15% environ sur mon portefeuille… Totale panique encore une fois et j’étais à deux doigts de liquider mon portefeuille pour ne pas être encore une fois en totale perte… Je ne l’ai par chance pas fait vu que je suis aujourd’hui à environ +9% sur mon portefeuille 😅.

Comme j’aime à le dire, la meilleure solution pour arriver ces différents biais psychologiques, c’est de un de vous dire que vous avez déjà perdu l’argent que vous investissez et de deux de n’investir que de l’argent dont vous n’avez pas besoin (à comprendre de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre).

Et vous, vous connaissez d’autres erreurs que font les investisseurs sur les marchés financiers ? Vous avez déjà réalisés certaines des erreurs citées plus haut ?

3 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like